2015 - Naissance d'un jardin Japonais.

Le Ministère des Affaires étrangères français et du Développement international est propriétaire depuis 1951 du "Domaine de la Celle Saint-Cloud", près de Versailles, qui comporte un château et une orangerie situés dans un magnifique parc de 28 ha. Depuis son legs, le domaine a été le lieu de nombreuses rencontres diplomatiques, dont un long séjour de Nelson Mandela après sa libération. L'espace de l'Orangerie a demandé à un paysagiste japonais de renom, Yasuo Beppu et ses assistants, de réaliser un jardin japonais dans l'enceinte du parc. En tenant compte de l'emplacement et de l'environnement, il a été décidé de composer "un jardin sec", qui représente symboliquement l'eau. Le sable blanc évoque la mer et les pierres suggèrent des îles. La rocaille déjà existante (une fontaine en pierre) a été associée au jardin. Elle partage en deux le jardin, avec sur la droite "le jardin de l'infini" et sur la gauche "le jardin de la pureté". Cet événement participe au renforcement des échanges intellectuels et culturels qui contribuera à rapprocher encore davantage la France et le Japon comme l'Ikebana a su le faire depuis plusieurs décennies.





Le jardin de la pureté

L'inauguration de ce jardin a eu lieu le 28 octobre 2015, en présence des 350 invités du maître des lieux, le Ministre des Affaires étrangères Monsieur Laurent Fabius. Marcel Vrignaud a eu l'honneur d'être invité par le Ministère pour réaliser un ikebana devant les nombreuses personnalités et de l'invité d'honneur : Monsieur Yoichi Masuzoe, gouverneur de Tokyo et grand ami de la France, accompagné par l'Ambassadeur du Japon en France, Monsieur Yoichi Suzuki. Monsieur Masuzoe a été très intéressé par la composition réalisée à base de branches de ginkgo biloba aux couleurs d'automne, en raison particulièrement de la présence d'un logo de feuille de "l'arbre aux quarante écus" sur sa carte de visite !... Il a posé plusieurs questions à Marcel Vrignaud sur le symbolisme de sa composition.




De gauche à droite : Ambassadeur Yoichi Suzuki - Ministre Laurent Fabius - Gouverneur Yoichi Masuzoe.




Gouverneur Masuzoe posant des questions sur l'arrangement de Monsieur Vrignaud



Dans l'orangerie entièrement restaurée, une exposition regroupait plusieurs disciplines présentées par une équipe de japonais
et d'européens. Tout d'abord une spectaculaire sculpture de 6 mètres de haut,
réalisée uniquement en éclisse de bambou, sans aucune armature ni support.

Le créateur, Tanabe Shouchiku III, qui signifie "Nuage de bambou", est très connu au Japon pour ses oeuvres, directement issues
des techniques traditionnelles, transmises de génération en génération
.
La plupart sont fonctionnelles et destinées à l'art de l'ikebana et de la cérémonie de thé.

Ses autres oeuvres appartiennent à la création contemporaine comme la sculpture réalisée dans l'orangerie. D'autres créations
étaient présentées dans le cadre de la villa Kuroyama, villa Médicis de l'Orient, qui a ouvert ses portes sur les collines de Kyoto en
octobre 2014, grâce au soutien de Monsieur Pierre Bergé et de la Fondation Bettencourt-Schueller.




Sculpture en églisse de bambou                                                         Kakemono moderne


Durant les quatre jours suivant l'inauguration, Marcel Vrignaud a poursuivi chaque jour ses démonstrations pour les nombreux visiteurs. Malheureusement cet espace n'est pas ouvert au public, étant propriété du Gouvernement français. Pour cette raison je vous joins quelques photos pour vous donner une idée de ces journées qui se sont déroulées sous un joli soleil d'automne.
Marcel Vrignaud




Démonstration Ikebana                                                Démonstration de vannerie pour l'ikebana



Vue du jardin avec ses sculptures








Arrangement «Rimpa» à l'intérieur de l'Orangerie





Sortie du Livre "My Ikebana"
de Marcel Vrignaud.

2013 - Demonstration anniversaire de Marcel Vrignaud à Paris

Le 14 mai 2013, Marcel VRIGNAUD a invité ses amis et anciens élèves enropéens pour une démonstration à Paris intitulée :
« Cinquante ans d'ikebana ».

De très nombreux responsables et membres des Chapitres Ohara et des Study Groups se sont retrouvés dans la grande salle de la
« Société Nationale d'Horticulture de France ».
La salle de démonstration de deux cents places était archi comble.


Vue de l'asistance

ça commence !

Dans son discours d'accueil, Marcel VRIGNAUD a décrit cet anniversaire comme une expérience unique, un témoignage des années passées et une ouverture vers de nouveaux horizons.

La démonstration était un feu d'artifice de plusieurs styles de l'Ecole Ohara, réalisés à partir de différents végétaux aux couleurs chatoyantes. Ce fut une démonstration magistrale...


Il était assisté de Suzy, sa fidèle collaboratrice depuis vingt-deux ans.


C'était une rencontre harmonieuse, remplie de la joie des fleurs.

Les spectateurs ont surtout noté : . sa manière d'associer les végétaux choisis, magnifiques et riches en contrastes, . la façon de manipuler rapidement son sécateur pour un résultat immédiat, sans tatonnement ni hésitation, . la dextérité dont il fait preuve pour maintenir les fleurs dans des contenants difficiles, . sa précision pour préparer chaque détail.


Hana-Kanade

Montage sans vase

Sculture

Le grand montage

Le Iemoto de l'Ecole Ohara, Hiroki OHARA, a transmis à Marcel VRIGNAUD une lettre chaleureuse de félicitations pour son Jubilé, en lui souhaitant une bonne santé et un grand succès pour le futur.

Cette démonstration était le fruit de cinquante années d'expérience de la pratique de l'Ikebana, dont quarante-sept années d'un enseignement très professionnel.


De la montagne à la mer.

rimpa

Les spectateurs ont remercié Marcel et Suzy par une « standing ovation » et un « bansaï » sonore. Traduction du japonais : dix mille ans de bonheur.

Cinquante ans consacrés à la promotion et l'enseignement de l'Ikebana, cela représente : . plus de trois cents séminaires dans toute la France, plus de quatre vingts séminaires et démonstrations dans les Chapitres des différents pays européens, . organisation de sept voyages d'étude au Japon. Chacun avec des groupes de 25 à 30 ikebanistes européens, un nombre incalculable de démonstrations et de cours en France et en Europe, l'organisation de voyages d'étude Ikebana associés à des séminaires/démonstrations/expositions en Chine, Afrique du Sud, Philippines, Madagascar, Sénégal, Grèce, la Réunion, Martinique, Guadeloupe, Guyane, etc...


Les dernières retouches

Le final

En réponse à quelques questions sur ses projets, il a dit avec un sourire :

« Je continuerai à faire fonctionner le Centre d'Art Floral Ikebana. Je ralentis mon activité mais ne l'arrête pas pour autant. Nos cours réguliers à Paris seront remplacés par des cours thématiques programmés à l'avance et je me tiens à la disposition des Associations qui enseignent l'Ikebana Ohara pour venir assurer des cours, des démonstrations et une assistance à la préparation d'expositions en tant que consultant et non plus organisateur ».


Les prèsidents des chapitres européens
(Allemagne, Belgique, Pays-Bas, Italie, Suisse, France)

Au revoir

Graminées : carex, miscanthus, arundinaria, bambou…

Ikebana Ohara à l'honneur

Le Grand Maître « Iemoto » Wakako Ohara et le Conseil d’Administration de l’Ecole japonaise (10000 professeurs pour environ un million de pratiquants au Japon et dans le Monde) ont décerné à Marcel VRIGNAUD, Président Fondateur de l’Ikebana Ohara en France, la distinction honorifique de « Meiyo Ichijikin - Award of Honor » en reconnaissance des services rendus pour l’enseignement et la promotion de l’ikebana en Europe durant ces quarante dernières années.

Il devient ainsi Membre honoraire à vie de l’Ecole Ohara et a eu droit à une inscription commémorative à son nom, gravée au Moribana Memorial de la Iemoto Kaikan à Kobé au Japon, siège de l’Ecole.

Au cours de cette cérémonie annuelle à Kobé, le 15 mai 2009, près de 350 professeurs japonais ont reçu leur diplôme de Maître 1er.

Seuls trois récipiendaires ont reçu cette année le diplôme d’honneur : deux japonaises et Marcel VRIGNAUD. Cette distinction, réservée jusqu’à présent aux dignitaires japonais de l’Ecole, récompense tous ses efforts et son talent déployés depuis 1966 pour la diffusion de l’ikebana, tant en France qu’à l’Etranger.

Monsieur Kazuhiko KUDO, l’un des plus éminents professeurs de l’Ecole japonaise, a présenté Marcel VRIGNAUD et a souligné qu’il n’avait rencontré, au cours de sa longue carrière de plus de cinquante ans, que deux occidentaux véritablement professionnels et talentueux comme les Japonais : un Australien, Monsieur Norman SPARNON, et Marcel VRIGNAUD, qui devient donc, après plus de quarante ans de bons et loyaux services pour la promotion et l’enseignement de l’ikebana en Europe, le professeur non japonais le plus titré en France.


Exposition en Guyane

gyuanne

guyanne

(c)Copyright - Nunki